lundi 16 janvier 2017

Profiter des soldes sans se ruiner


Crédits: Jack Moreh, stockvault.com


          Les soldes ont commencé cette semaine et bien sûr on a toutes et tous envie de craquer ! Non, il n’y a que moi ? Ah bah tant pis…😅😅😅Malheureusement l’envie de se faire plaisir n’est pas la seule variable. Et si l’on ne veut pas pleurer devant son porte-monnaie vide à la fin de la journée en mangeant son plat de pâtes sans sauce ni beurre, il vaut mieux être capable d’acheter malin. Qui sait cela vous permettra peut-être d’ajouter un peu de sauce sur vos pâtes. Ou soyons fous de la viande! Bref, dans cet article (assez long, désolée), je vous donne mes petits conseils pour gratter quelques euros. Et, d’une personne fauchée à une autre, chaque euro compte !

1. Le lèche-vitrines c’est bien, définir ses envies en amont c’est mieux



          On aime toutes flâner avec une copine, s’attarder devant une jolie vitrine, faire un tour entre les rayons et finalement craquer sur un énième vernis mais dont la couleur diffère de 2 degrés de celui qu’on a acheté le mois dernier. Oui, on aime tous ça. J’avoue, personnellement j’adore sortir et me faire plaisir. 

Mais j’ai remarqué que dépenser de l’argent au gré d’envies temporaires me fait au final perdre beaucoup d’argent. Argent que j’aurais pu mettre dans un truc peut-être plus cher mais que je veux vraiment (ou que je veux depuis plus longtemps). Vous achèterez probablement moins mais la satisfaction sera la même, voire supérieure !

Donc avant de sortir, faites vous une liste. Dites-vous ce que vous voulez vraiment acheter depuis longtemps et ce sur quoi vous avez envie de craquer si les prix sont avantageux. J’adoooooore faire des listes ! J’en fais pour tout et pour rien. Que je les suive ou pas, ça me permet de mettre des mots et de visualiser ce que je veux et ce que je dois faire. Et en ce qui concerne mon goût invétéré pour les achats, cela m’aide à établir des préférences. 
J’ai notamment ma wish-list de l’année où j’écris les choses que je veux vraiment. Excel, joli carnet (Hema bonjour) ou post-it à chacun sa méthode ! Fan des carnets, en ce moment j’utilise plutôt Excel vu que je passe ma journée devant un PC.

Exemple: j’ai vraiment envie du fond de teint Estée Lauder qui coûte un bras, donc autant voir s’il est bien soldé et ne pas dépenser 12€ dans le nouveau fond de teint Kiko qui m’a attiré le regard. Mais je me laisse quand même 10€ à dépenser si je trouve un truc qui me plait aujourd’hui.
En effet, le Double Wear d’Estée Lauder est un fond de teint que je veux vraiment beaucoup ! Vraiment ! Mais il coûte cher et j’ai du mal à trouver ma teinte. Il est en top sur ma liste depuis des mois et j’ai du regarder une dizaine de vidéos à son sujet. Donc, si j’achetais le fond de teint Kiko à 12€, je serais contente mais le Double Wear serait toujours là à me narguer et j’aurais dépensé 27% de son prix dans un autre produit qui me faisait moins envie.

2. Faire jouer la concurrence


          C’est bon, vous savez ce sur quoi vous voulez dépenser vos maigres économies ? Il faut maintenant acheter malin et la première chose est de faire du repérage avant les soldes. Premièrement, cela vous permettra de préciser votre envie. Difficile de choisir la couleur parfaite de rouge à lèvres quand 10 autres personnes se battent pour le même miroir dans la boutique ! Ainsi, faire du repérage vous permet de :
  • Préciser votre envie
  • Etre sûr que le produit est en stock
  • Comparer les boutiques d'un magasin à l'autre

          En effet, pour un même produit, il existe presque autant de prix que de magasins, parfois même entre deux boutiques de la même enseigne.

Une fois les soldes lancées, refaites un tour des boutiques pour voir qui applique la plus grosse promotion. Les magasins sont dans l’obligation d’afficher le prix de départ et le prix soldé (ou la promotion appliquée).
Certaines enseignes, c’est connu, n’hésitent pas à augmenter le prix de base pour faire croire à une réduction plus importante ou ne pas réellement faire de soldes. C’est illégal et pourtant c’est toujours monnaie courante. Donc vérifier que le prix de base n’a pas été gonflé. Face à tout cela pas de sentiment, n’hésitez pas vous aussi à les mettre en concurrence pour payer le prix juste.

          Une autre chose intéressante c’est les cartes de fidélité. Toujours la prendre ! OK ils ont vos données et vous envoient des tonnes de mails (il y a des solutions contre ça) mais vous êtes au courant des promos en avance, vous en avez parfois des personnalisés et parfois même des cadeaux. En plus, qui sait, les points de fidélité peuvent aussi payer un jour.  Une des meilleures entreprises pour cela reste Yves Rocher. Sérieusement qui paye plein pot à Yves Rocher ?! Il y a TOUJOURS des réducs sur quelque-chose !

3. Last but not least


        Oh et bien sûr j’oubliais : connaissez votre budget ! Prenez une inspiration et cliquer sur l’appli mobile de votre banque. Oui, je sais, c’est comme quand le gynécologue vous demande d’écarter les jambes pour un frottis, mais une fois qu’on a les résultats positifs, on se sent plus légère. Rien ne sert d’aller en boutique, craquer puis voir sa carte refusée à la caisse. L’horreur ! Ça m’est déjà arrivé et la honte ne vous quitte pas tout de suite ! Surtout quand la queue se forme derrière vous…  Ah la la…

Donc, pas d’achats si on n’a pas de quoi payer ! Fixer vous un budget que vous ne voulez pas dépasser pour la journée, la semaine ou le mois. Et pendant votre shopping, prenez le temps de faire les comptes avant de passer en caisse ou après. Avec un simple calcul mental la calculatrice de votre téléphone, vous arriverez  facilement à vous retrouver.


          Enfin, c’est bien beau de vous dire tout cela mais je suis comme tout le monde. Je sors de chez moi pleine de résolutions et je craque beaucoup trop souvent. Mais moins qu’avant ! Donc j’espère que cet article vous aidera. Bien sûr il y a encore d’autres astuces, mais celles-ci sont celles que j’utilise vraiment et qui ont fait leurs preuves sur mes penchants d’acheteuse compulsive. Et si ça ne vous aide pas à contrôler vos dépenses, il y a toujours le net !


Bref, Je vous souhaite un bon shopping et je vous dis à très vite, jeune fauchée !


Sophie-Madèle.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire